Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

MÁS ALLÁ DEL OLVIDO

Argentine – 1955

Ce film adapté du roman Bruges-la-morte écrit par Georges Rodenbach (Belgique) en 1892, apporte une dimension étonnement symboliste dans la production des studios A.S.F.. Loin des comédies roses ou des mélodrames convenus, cette adaptation est l’une des productions les plus dérangeantes de l’acteur et réalisateur Hugo del Carril.
Un homme vit heureux avec sa femme. Elle meurt soudainement. Il en est désespéré. Lors d’un voyage, il rencontre une prostituée qui lui ressemble étrangement, à la seule différence qu’elle est aussi brune que l’autre était blonde. Il l’achète à son souteneur et tente de la façonner à l’image de la disparue...
Le film, à la différence du mélodrame classique, n’épouse pas un point de vue masculin. Au contraire, il ne joue pas sur le drame de l’époux éploré mais se situe dans l’optique de la femme que l’on veut manipuler. Celle-ci en effet ne se laisse pas impressionner par les attentions de cet homme et refuse par exemple qu’il baisse les lumières quand ils font l’amour afin d’avoir l’illusion d’être avec l’épouse disparue.. Monica la brune veut conquérir un espace légitime et ne pas vivre par procuration. Lentement la mise en scène de Hugo del Carril nous fait pénétrer d’un univers de mélodrame classique à une œuvre teintée de romanticisme exacerbé voire carrément gothique. Ainsi le jeu entre l’immense tableau de l’épouse disparue dessine une frontière que le spectateur voudrait voir franchie par la nouvelle épouse, bien vivante elle. De cette manière et avec insistance le réalisateur nous fait pénétrer dans l’univers déchiré et la folie de son personnage principal.
Pour l’anecdote -et rien de plus- rappelons que ce film précède de trois ans Sueurs froides (Vertigo) d’Hitchcock dans lequel Kim Novak interprète le rôle de la blonde disparue puis de la rousse dont s’éprend James Stewart.
J.-P.G.

R/D : Hugo del Carril • Sc : Eduardo Borrás d’après/from a novel by Georges Rodenbach, Bruges-la-morte • Ph/C : Alberto Etchebehere • M/Ed : Jorge Garate • Mus : Tito Ribero • Déc/AD : Gori Muñoz • Cos : Eduardo Lerchundi • P : Argentina Sono Film • 92’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Laura Hidalgo, Hugo del Carril, Eduardo Rudy, Gloria Ferrandiz, Ricardo Galache

10 nov • 22h00 • AD

home
MÁS ALLÁ DEL OLVIDO