Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

MERCI POUR LE CHOCOLAT

France - 2000

La jeune pianiste Jeanne Pollet prépare le concours de Budapest. Elle apprend incidemment qu’elle a failli être échangée à la naissance avec Guillaume, le fils du virtuose André Polonski et de Lisbeth, morte dans un accident. À la recherche de ses origines, elle décide de rencontrer Polonski remarié à Mika, PDG des chocolats Muller.

« Merci pour le chocolat est un scénario bizarre qui s’autodétruit. L’idée consistait à accumuler les éléments de complexité au départ, et de les faire se dissiper et disparaître. C’est une construction à l’envers. Très compliqué au début, le scénario se simplifie au fur et à mesure que l’action avance, jusqu’à devenir pathétique de simplicité. À ma grande surprise, le Chocolat a été bien accueilli, alors que je pensais que c’était un peu ésotérique. Toute une partie de la critique a clamé que le film tenait par sa seule mise en scène puisque le scénario se détruisait.
Je me souviens d’une chose amusante. Pour le rôle d’Anna Mouglalis, j’avais organisé un casting ; quand j’ai montré les essais à Marin Karmitz, mon producteur, il a sorti une mazarinade extraordinaire : « je suppose que tu ne prends pas la troisième », ce à quoi j’ai répondu : « si, justement ! ». Dans le film, elle est épatante. »

R/D : CLAUDE CHABROL • Sc : Claude Chabrol, Caroline Eliacheff d’après le roman de/from the novel by Charlotte Armstrong • Ph/C : Renato Berta • M/Ed : Monique Fardoulis • S : Claude Villand, Jean-Pierre Duret • Mus : Matthieu Chabrol • Déc/AD : Ivan Niclass • P : Marin Karmitz • 99’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Isabelle Huppert, Jacques Dutronc, Anna Mouglalis, Rodolphe Pauly, Brigitte Catillon

11 nov • 22h15 • Gaumont
15 nov • 14h00 • OW.

home
MERCI POUR LE CHOCOLAT