Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

MOMMA DON’T ALLOW

Royaume-Uni – 1956

En mars 1954, Karel Reisz, responsable des programmes au NFT, et Tony Richardson, jeune producteur de la BBC, reçurent une subvention du bfi Experimental Film Fund pour réaliser un court documentaire sur un jazz club de Londres, le Wood Green. Le tournage qui se déroula sur neuf samedis soirs consécutifs, se fit à coût réduit (425 livres) avec une Bolex de 16 mm et une bande son à une piste, d’abord enregistrée sur magnétophone. Achevé en novembre 1955, le film fut intitulé Momma Don’t Allow en référence au morceau de jazz traditionnel qu’exécute dans le film l’orchestre de Chris Barber. Le film faisait partie du premier programme présenté sous le titre générique de « Free Cinema », composé de deux autres films, Together de Lorenza Mazzetti et O Dreamland de Linsay Anderson. Les cinéastes écrivirent un manifeste à cette occasion (dont l’une des phrases marquantes étaient « An attitude means a style. A style means an attitude »), qui faisait de cette génération la première des nouvelles vagues européennes.

R/D : KAREL REISZ, TONY RICHARDSON • Ph/C : Walter Lassally • M/Ed : John Fletcher • S : John Fletcher • Mus : Chris Barber • P : British Film Institute • 22’ • 16 mm • Doc • N&B/B&W

home
MOMMA DON’T ALLOW