Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Macario

Mexique – 1959

Au XVIIIe siècle, Macario, un pauvre bûcheron incapable de nourrir sa famille, reçoit une dinde. Sur le même chemin, il rencontre le Diable, Dieu et la Mort, il n’accepte de partager son festin qu’avec la dernière de ces apparitions. Pour le remercier, la Mort lui offre une bouteille d’eau ayant le pouvoir de guérir toutes les maladies. Très vite, Macario devient plus fortuné que le médecin du village. Ce dernier, jaloux, va solliciter l’intervention de la « sainte » mais fort redoutable inquisition…
Macario est le tout premier film mexicain à avoir été sélectionné aux Oscars (meilleur film en langue étrangère) mais c’est surtout l’une des fables les plus marquantes de la période classique du cinéma des studios mexicains.
Les somptueux clairs-obscurs photographiés par Figueroa dans Macario furent appréciés par le public comme la critique de l’époque ; avec quelques superlatifs (ou outrances), elle considéra le travail du directeur de la photographie comme le pendant cinématographique des oeuvres plastiques de Rembrandt, Velasquez et Goya. À signaler aussi, les excellentes interprétations d’Ignacio López Tarso, (jeune comédien à l’époque et qui vint à Amiens présenter ce classique lors de l’hommage aux Studios Churubusco en 2002), de Pina Pellicer (l’épouse) et Enrique Lucero (la Mort).

J.-P.G.

R/D : Roberto Gavaldón • Sc : Roberto Gavaldón, Emilio Carballido d’après l’histoire de/from a story by Bruno Traven • Ph/C : Gabriel Figueroa • M/Ed : Gloria Schoemann • S : James L. Fields • Mus : Raúl Lavista • Déc/AD : Manuel Fontanals • P : José Luis de Celis, Armando Orive Alba • 91’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Ignacio López Tarso, Pina Pellicer, Enrique Lucero

sam. 12 – 16h15 – AD...................................Mex

home
Macario