Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

NOTRE PAIN QUOTIDIEN

(États-Unis, 1934, 80’)

- 

La crise de 1929, aux États-Unis. Au chômage, John et sa femme Mary sont menacés d’expulsion. Ils quittent la ville pour exploiter une ferme hypothéquée.

Notre pain quotidien a été écrit comme la suite de la Foule, film muet tourné par King Vidor quelques années auparavant, en 1928. John et Mary y vivaient les tumultes du mariage et les difficultés de la vie citadine onéreuse. Il reprend les mêmes personnages mais les transpose à la campagne dans ce récit inspiré de centaines d’articles de journaux qu’il a réunis sur la Grande Dépression. Après s’être fait rejeté de tous les grands studios qui ne souhaitent pas produire un film aussi peu glamour, il en finance la majeure partie, aidé par Charlie Chaplin. Il ne confie pas les rôles aux mêmes acteurs car James Murray, star de la Foule, avait depuis sombré dans l’alcoolisme, ayant mené une vie similaire au personnage qu’il avait incarné dans ce film. (King Vidor sera hanté toute sa vie par la destinée tragique de cet acteur qui meurt noyé dans Hudson la River, à tel point qu’il en écrira un scénario, The Actor, jamais réalisé). À noter la présence de Joseph L. Mankiewicz au scénario.

Plus qu’un manifeste pour les coopératives, le film est un plaidoyer humaniste simple et émouvant. La dernière scène à la Eisenstein où les fermiers creusent un fossé, créée et rythmée par le son d’un métronome et d’une grosse caisse, prit dix jours à être tournée. Le film ne fut pas un succès à sa sortie mais est à présent considéré comme un classique du cinéma de la Grande Dépression.

- 

R/D : KING VIDOR • Sc : King Vidor, Elizabeth Hill, Joseph L. Mankiewicz • Ph/C : Robert H. Planck • M/Ed : Lloyd Nosler • S : Vinton Vernon • Mus : Alfred Newman • P : King Vidor • 80’ • 35mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Karen Morley, Tom Keen, John Qualen, Barbara Pepper, Addison Richards

- 

- Mer. 13 • 10h30 • PT

home
NOTRE PAIN QUOTIDIEN