Contact
Newsletter
Partenaires - liens

NÛBA D’OR ET DE LUMIÈRE

France/Maroc – 2007

Nûba d’or et de lumière raconte l’histoire de la musique arabo-andalouse dont la nûba serait la symphonie... À l’image d’un arbre musical, ses branches sont nourries d’une sève qui, depuis quatorze siècles, monte des confins marocains et des courants venus d’Arabie, grandit dans les cours des califes andalous, se fortifie dans l’Espagne médiévale, se mêle au chant des trouvères et des sépharades, puis replantée au Maghreb, s’épanouit au Maroc sous le nom d’el Ala.
Naissance, apogée et déclin, les trois temps de la civilisation d’El andalus ont laissé leurs traces dans les mwashshaha orientaux, les cantigas de Santa Maria d’Alphonse X, dans les chants sépharades et dans la sanâa, l’art de la nûba telle qu’elle vit encore autour de la Méditerranée.
Aube, soir, nuit inspirent aux musiciens et aux poètes des nûba imprégnées des lumières du jour, habitées par les sentiments et les tempéraments humains, portées par un public et des artistes qui, de Tanger à Tel-Aviv, les interprètent dans une vibrante communion.
Ce parcours retrace cette musique arabo-musulmane, influencée par les cultures chrétiennes et juives. La tradition de cette musique non écrite se perpétue jusqu’à nos jours dans les villes du Maghreb.

R/D : IZZA GÉNINI • Sc : Izza Génini • Ph/C : Jean-Jacques Mrejen, Guillaume Génini • M/Ed : Claude Santiago, Abderrahim Mettour • S : Samuel Cohen • Mus : Françoise Atlan et l’orchestre de Fès, Ihsan Rmiki et l’ensemble El Awj, l’orchestre de Tétouan, l’orchestre de M. Zitouni et les musiciens du café Hanafta de Tanger, l’orchestre arabo-andalou et les Hadarate de Chefchaouen, Albert Bouadanah et Gérard Edery • P : Ohra, Sigma • 80’ • Betacam • Doc • Coul/Col

12 nov • 20h00 • OW

Plan du site | Mentions Légales
Web par Vince Jamal Administrateur : Mohamed BENNIA
home
NÛBA D’OR ET DE LUMIÈRE