Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Nostalgie

(Karot) Arménie

1990 Arménie. Années trente. Arakel, un vieux paysan qui est parvenu à échapper au génocide, ressent le besoin désespéré de revoir son village natal avant de mourir. Il passe la frontière turque clandestinement et rejoint ce qui, autrefois, était l’Arménie occidentale. Il retrouve là-bas quelques Arméniens cachés auprès d’une communauté Kurde. Mais à son retour en Arménie soviétique, il est arrêté et torturé par les services de sécurité qui veulent savoir ce qui l’a poussé à aller de l’autre côté, et à violer ainsi les frontières de l’Union soviétique. Nostalgie a été tourné en 1990 au moment où le système soviétique se déréglait, au moment où certains sujets pouvaient enfin être abordés. Dans cette période politique de transition, l’essence même de l’âme arménienne et de son identité cinématographique allait pouvoir s’exprimer. Très vite. Comme si Frounzé Dovlatian craignait que l’étau ne se resserre à nouveau. Nostalgie est le film d’un cinéaste qui tient à dire la douleur d’un peuple en survie, un peuple dont la mémoire a été victime d’une terrible tentative d’étouffement. Après avoir échappé de justesse à l’anéantissement en 1915. Au fond, ce qui pousse et porte Nostalgie, c’est le sentiment tragique de la vie, c’est la mémoire du génocide. Bien qu’inscrit sur un tout autre registre cinématographique que Nahapet, le film de Frounzé Dovlatian pose, avec plus de liberté évidemment, la même question de fond que celle développée par Henrik Malian : comment vivre aujourd’hui son identité ? Quand on est un simple paysan ou qu’on est un artiste.

J.-P.G.

R/D : Frounzé Dovlatian • Sc : Rouben Hovsepian, Frounzé Dovlatian d’après/from a novel by Hratchia Kotchar • Ph/C : Khatchik Avakian • Mus : Martin Vartazarian • Déc/AD : Stepan Andranikian • P : Armenfilm • 141’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Raphaël Atoïan, Naïri Mnoïan, Galina Novents, Levon Sarafian, Azat Gasparian

home
Nostalgie