Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

RUSTY JAMES

(États-Unis, 1983, 93’)

-  Adolescent bagarreur mais rêveur, Rusty James a pour idole son grand frère, Motorcycle Boy. Celui-ci, un ancien chef de bande, a décroché et vit aujourd’hui dans une autre ville. Rusty James voudrait bien être capable de le remplacer mais il est loin de posséder son aura…

Deuxième adaptation de Susan Hinton, que Coppola tourne à Tulsa et dans ses environs, avec la même équipe réduite. Un diptyque pensé pour starifier Matt Dillon (déjà vu dans Tex, une première adaptation de l’oeuvre de Hinton), tout en filmant l’impossibilité de la star (sujet du film et de son rapport maniériste à l’histoire du cinéma). Coppola donne à Mickey Rourke une aura singulière, tel le fantôme du Marlon Brando d’une autre époque.

Grand film sensuel et théorique, à la photographie magistrale, la réputation de Rusty James n’a fait que grandir, jusqu’à devenir culte pour toute une génération. Coppola capte à merveille, et dans un même élan, l’état du cinéma jeuniste des années quatre-vingt, son rapport nostalgique au classicisme, la léthargie d’une villeaquarium, le temps perdu qui jamais ne se retrouve. Chef-d’oeuvre lo-fi, Rusty James aura une influence majeure sur des cinéastes comme Gus Van Sant.

- 

R/D : FRANCIS FORD COPPOLA • Sc : Susan E. Hinton, Francis Ford Coppola d’après le roman de/from the novel by Susan E. Hinton • Ph/C : Stephen H. Burum • M/Ed : Barry Malkin • S : Edward Beyer • Mus : Stewart Copeland, Stan Ridgway • Déc/AD : Dean Tavoularis • P : Doug Claybourne, Fred Roos • 93’ • 35mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Matt Dillon, Mickey Rourke, Diane Lane, Dennis Hopper, Diana Scarwid
- 

- Mar. 12 • 20h15 • St-Leu

home
RUSTY JAMES