Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Rien que des hommes

CROATIE 1957

Bojkan est un ingénieur civil. Ancien soldat, il a perdu une jambe pendant la Seconde Guerre mondiale. Il vit dans le même hôtel que Buba, une femme aveugle qui espère un jour recouvrer la vue. Elle est venue s’installer dans la région pour subir une importante opération qui pourrait accomplir ce miracle. Très vite, Bujkan tombe amoureux de Buba, mais il préfère lui cacher son infirmité, de peur qu’elle le rejette...

Sur le papier, le film peut paraître fou, sentimental, daté. Une pâle parodie de mélodrame flamboyant. Or, Branko Bauer y démontre une qualité devenue rare : la croyance dans ses personnages, dans l’amour qui les unit, dans les pouvoirs du cinéma. Dans Rien que des hommes, on ne trouve aucune distance ironique, aucun ricanement grossier, mais une romance neigeuse où l’amour est aveugle et les cœurs remplis du temps qu’il reste à vivre. Douglas Sirk n’aurait sans doute pas renié ce lyrisme courtois qui nous emporte loin dans le romanesque.

R/D : BRANKO BAUER • Sc : Arsen Diklic • Ph/C : Branko Blažina • M/Ed : Radojka Ivancevic • S : Fedor Jeler • Mus : Bojan Adamic • Déc/AD : Vladimir Tadej • P : Jadran Film / Stjepan Gurdulic • 101’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Tamara Miletic, Milorad Margetic, Nikša Štefanini, Olivera Markovic, Stjepan Jurcevic, Nela Eržišnik, Branko Šantic, Tomo Kuruzovic, Luka Delic

home
Rien que des hommes