Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

SAKURATAI 8.6

(Sakura-tai chiru)
Japon • 1988

Le 5 août 1945, la troupe de théâtre itinérant du cerisier arrive à Hiroshima. Le lendemain, la bombe frappe la ville et en décime ses membres.

Lorsque l’on traduit le titre original du documentaire de Kaneto Shindô, Sakura-tai chiru, on saisit toute la portée tragique qu’il contient. Sakura-tai, c’est la troupe du cerisier, celle qui se trouvait à Hiroshima le 6 août 1945. Chiru, difficilement traduisible, se rapporte au verbe qui désigne les pétales qui tombent, annonçant la mort de la fleur. La troupe itinérante, une des seules formes de théâtre alors tolérée par le gouvernement, disparaît en grande partie ce jour-là ou ceux qui suivent : le cerisier perd ses fleurs. Pour son troisième film sur le nucléaire, Kaneto Shindô s’intéresse cette fois à ceux qui n’ont pas survécu. Plus qu’un hommage, il évoque autant la bombe que la vie culturelle et politique de l’époque, Faisant ouverture sur l’instrumentalisation de la culture et sur l’effort de l’artiste pour rester indépendant face à la pression des partis nationalistes. Il n’oublie pourtant pas la tragédie de la bombe qu’il évoque directement, n’hésitant pas à en montrer les blessures et les conséquences. Mais comme le martelait la vieille sorcière de Onibaba, chef-d’œuvre qu’il réalisa des années plus tôt, « Je suis un être humain » avant d’être un symbole. C’est le but du réalisateur : humaniser les victimes.

R/D : Kaneto Shindô • Sc : Kaneto Shindô • Ph/C : Yoshiyuke Miyake • Mus : Hikaru Hayashi • P : Kiyoshi Mizokami • 118’ • 35 mm • Doc • Coul/Col et N&B/B&W

15 nov • 13h45 • Petit théâtre, MCA

home
SAKURATAI 8.6