Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

SUR LE SENTIER DU REQUIEM

Gabon – 1971

Libreville. Au lendemain de l’Indépendance. Un jeune cinéaste, récemment rentré au pays natal médite sur la société qu’il vient de retrouver. Il s’arrête devant une bagarre : des images d’actualités et celles de son imagination se mêlent à l’écran. Son écriture cinématographique exprime le choc des images dans un montage alterné. Il installe le contraste entre société traditionnelle et monde moderne, Afrique et Europe, religion et violence, Noirs et Blancs, danse et répression, luxe et pauvreté ou guerre et paix – et sur l’organisation des symboles...
Le film porte le désarroi de l’auteur lui-même, qui vient de vivre à Paris les événements de mai 68. Images réelles et imaginaires, passé et présent se bousculent en un poème visuel frappant et témoignent d’une époque et de ses hommes de cinéma : « Le but du film est d’amener le public intellectuel africain à prendre conscience de son aliénation. Il y a une double aliénation, car en fait rien n’a changé depuis l’indépendance au moins dans les rapports psychologiques à l’intérieur de nos sociétés ». - Pierre- Marie Dong in Le cinéma africain des origines à 1973 (Paulin Vieyra, Ed. Présence Africaine)

J.-P. G.

R/D : PIERRE-MARIE DONG • Sc : Pierre-Marie Dong, Martin Louembet • Ph/C : J. Ondo • P : Pierre-Marie Dong, Radio Télévision Gabonaise • 20’ • 16mm • Doc • N&B/B&W • Int/Cast : Pierre-Marie Dong

dim. 13 – 10h00 – PT....................................Gab

home
SUR LE SENTIER DU REQUIEM