Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Sélection 2011

Sélection Internationale I

AMERIQUE LATINE


Après la pluie (Nego fugido) – Brésil
de Claudio Marques et Marilia Hughes
En 1984, durant la transition politique sui conduira le Brésil de la dictature à la démocratie, un groupe de jeunes accomplit son rituel du passage de l’adolescence vers l’âge adulte. Moment de la vie marqué par l’éveil à la politique, les premiers amours et les premières déceptions affectives.

Hierro – Chili
de Alejandro Fernandez Almendras
Mauricio Catalan est un brillant avocat de 45 ans, spécialisé dans les contentieux complexes des sociétés et des clients privés très fortunés. Comme tout bon avocat, c’est un type charismatique, dynamique, persuasif, à la rhétorique implacable, qui a acquis une grande réputation.
Il va être contacté par une communauté mapuche du sud, préoccupée par l’activité récente sur ses terres ancestrales d’une grande société minière.
Mais l’avocat brillant va découvrir la complexité de la réalité, où l’audace et l’intelligence ne peuvent pas beaucoup contre les machinations des grandes entreprises.

Le Confident (El confidente) – Colombie
Gustavo Salazar Pineda
un documentaire de Luis Villegas
Le confident est un documentaire d’auteur qui suit au jour le jour la vie de Gustavo Salazar Pineda, « l’avocat de la mafia », un homme avec des contradictions, excentrique, ambigu et controversé, un paradigme de l’histoire contemporaine colombienne.

Uspantan – Guatemala
de César Diaz
Guatemala 2011. Ernesto, 27 ans, anthropologue, a pour mission de retrouver les corps laissés par la guerre civile. Au village d’Uspantan, ses recherches sur un cimetière clandestin se heurtent à un ex-militaire, Mario Merida, qui refuse l’accès de ses terres. Pour exhumer les cadavres qui sont sur les terres de Mario, Ernesto va devoir déterrer l’histoire de sa propre mère et découvrir la véritable identité de son père. A travers ce périple, Ernesto devra apprendre à pardonner à sa mère, tandis qu’à Uspantan bourreaux et victimes apprennent à vivre ensemble.

Tout recommence (Nada termina) – Honduras
de Rodolfo Arevalo et Katia Lara
Au cœur de l’atmosphère du coup d’état de 2009 au Honduras, Lautaro, un vétéran paramilitaire argentin, doit affronter Raul, le fiancé de sa fille Sofia. Les conflits politiques refont surface. La mort n’est qu’un facteur parmi d’autres dans la vieille rivalité entre l’impunité et l’amour.

Quand les chevaux apprendront à pleurer (Cuando los caballos aprendieron a llorar) - Mexique de Alejandro Mendoza et Nicolas Pereda
Anonimo, un vieil homme rongé par l’amertume, vit seul dans son ranch, mais suite à une blessure réalise qu’il est désormais trop âgé pour s’en occuper. Il décide de vendre. Or ses terres sont placées sous régime communal et la loi l’oblige à obtenir la signature de ses enfants, dispersés dans le pays depuis l’assassinat de leur mère. Déterminé à les retrouver, Anonimo entreprend un voyage à travers le Mexique profond, et se heurte à de nombreux obstacles. Son fils cadet est en prison, sa fille travaille comme domestique dans une résidence huppée de Mexico, un autre est policier dans le village « des nuages », dans la sierra, et son fils préféré est enterré dans un caveau sur lequel il ne s’était pas encore recueilli. Chacun de ses enfants va lui rappeler son passé, le bon comme le mauvais, et chacun à sa façon lui apprendre le pardon. Ses enfants qui l’aiment plus qu’ils ne le détestent vont finir par signer l’acte de vente et bien qu’ils perdent la dernière chose qui les unissait, la terre, ils découvrent que malgré le sang et la douleur, ils forment toujours une famille.

Exercices de mémoire (Ejercicios de Memoria) – Paraguay
de Paz Encina
Reconnaître que quelque chose n’est plus à nous et que nous sommes seuls avec notre image. Si j’avais à construire une image, je préférerai l’image de la vacuité avant l’oubli. La mémoire est la vie. Oublier, la mort. Ce documentaire veut arracher le sentiment le plus profond de personnes qui aujourd’hui supportent une absence, c’est l’histoire de personnes qui ont besoin de se rappeler une dernière fois au souvenir de tous.

Le Pigeonnier (El palomar) - Uruguay
de Daniel Hendler
Un groupe d’exécutifs et de créatifs se réunissent un week-end pour définir la campagne électorale d’un chef politique sans grande envergure ni réel contenu idéologique. Mais un infiltré va transformer le jeu de la corporation en un jeu à multiples visages.

La Balade de Dora (La balada de Dora) – Vénézuela
de Rober Calzadilla
Dora souffre d’une étrange maladie suite à un accident du travail qui n’a jamais été résolu. Cette situation, qui s’aggrave avec le temps, l’empêche de conserver un emploi. Pour cette raison, elle finit par accepter le travail que lui offre son père, José, avec qui elle entretient une relation distante et difficile. Ce seront des retrouvailles dérangeantes : aucun des deux ne montrera sa volonté de changer cette situation qui les a maintenus éloignés pendant des années. Tomas, un chanteur de rue solitaire, rencontre Dora et José dans ces circonstances tragiques. Ce moment transformera leur vie.

Sélection Internationale II

AFRIQUE

Un amour suprême (A love supreme) – Afrique du Sud
de François Verster
Suite à sa rencontre avec une jeune fille des quartiers huppés et à l’apparition de Suprême, figure mystique prônant un message apocalyptique, Gareth, un type sans histoire des Townships du Cap, va devoir reconsidérer le monde qui l’entoure et sa position face à l’amour et la violence.

Run – Côte d’Ivoire
de Philippe Lacôte
Run s’enfuit… Il vient de tuer le Premier ministre de son pays. Pour cela il a erré dans la ville durant des mois, il a dû prendre le visage et les habits d’un fou. Sa vie lui revient par flashes ; son enfance avec maître Tourou quand il rêvait de devenir faiseur de pluie, ses aventures incroyables avec Gladys la mangeuse et son passé de milicien en tant que Jeune Patriote. Toutes ses vies, Run ne les a pas choisies. Il est tombé dedans, à chaque fois en s’enfuyant d’une ancienne vie qui ne lui convenait plus. C’est pour ça qu’il s’appelle Run.

Jeanne d’Arc Masriya (Egyptian Joan of Arc) – Egypte
de Iman Kamel
Une photojournaliste européenne en mission pendant la période suivant la révolution égyptienne est témoin, alors qu’elle effectue un reportage sur une manifestation au Caire, de la violente persécution qu’inflige une brigade antiémeute à une jeune militante. Alors que la jeune femme est emmenée, elle hurle son prénom "Jehanne" et supplie qu’on l’aide. Ainsi débute, pour cette photojournaliste, la quête menant à découvrir le destin de cette manifestante enlevée, une Bédouine croyante, originaire de l’ouest du désert, une Jeanne d’Arc Egyptienne des temps modernes.

Black Sunshine - Ghana
de Akosua Adoa Owusu
Asabea Konadu a du mal à trouver sa place. Etre une albinos de onze ans à Agogo, au Ghana, c’est être vouée à la différence. Elle passe ses journées à s’occuper de sa mère malade tout en rêvant de s’échapper avec son ami mystérieux, Shebere. A la mort de sa mère, Asabea est déboussolée quand Effie, une coiffeuse énergique, lui apprend d’où elle vient.

Nico – Maroc
de Halima Ouardiri
Nico, une jeune étudiante suisse d’origine marocaine accepte un peu par hasard de devenir le garde du corps de Manal, une princesse saoudienne en vacances à Genève. Loin d’être le petit boulot d’été auquel elle s’attendait, Nico est transportée dans un monde de contradictions, surréaliste et impitoyable, où elle se retrouve impliquée dans une relation ambiguë avec Manal. Sa mission devient alors celle d’une quête identitaire et d’un accomplissement personnel qui va la faire entrer dans une nouvelle vie.

Taalibe ! - Sénégal
de Joseph Gaï Ramaka
Amadou, un adolescent de 12 ans, pour échapper aux violences physiques et morales que lui fait subir son marabout, s’enfuit du « daara » (école coranique) et se retrouve dans la rue.
Il se lie d’amitié à une bande d’enfants de la rue et se forge de nombreux rêves de bonheur dans l’idylle avec Madina, la chef de bande. Il s’expose aussi aux rencontres et influences les plus nuisibles qui le conduiront à tuer et à être tué.

ASIE

Sébastien veut se souvenir - Inde
de Vasant Nath
Après avoir subi un accident vasculaire cérébral, un photographe âgé et sa femme partent à la recherche d’une figure élusive de sa jeunesse. Sébastien redécouvre ainsi joies et tragédies parmi ses souvenirs fraîchement remués.

L’Oeil du diable (Ayn Al-Shaytan) – Liban/Irak
de Katia Jarjoura
Iraq, 1988. Dans un petit village aux confins du désert, Jawad se cache derrière les murs de la maison de sa sœur. Dehors, la guerre contre l’Iran fait rage et le régime tyrannique de Saddam Hussein sème la peur parmi son peuple. Traqué par les agents de sécurité, ce jeune déserteur de l’armée s’est enfermé dans une pièce étroite entre deux cloisons de la salle de séjour. Hana est la seule à connaître le secret. Chaque nuit, cette mère de famille prend le risque de lui rendre visite et de le nourrir. Jusqu’au jour où son mari rentre du front…

EUROPE DE L’EST

Porté par le courant (Downstream) – Azerbaïdjan
de Asif Rustamov
Un coach d’aviron d’une ville de province d’Azerbaïdjan perd son fils adolescent qui se noie. Il ne l’avait pas retenu pour la compétition. Le père de famille, tiraillé entre sa femme et sa maîtresse, va devoir choisir entre rentrer en Russie ou rester dans ce pays qui lui est de plus en plus étranger.

La maison des autres (Alien house) - Géorgie
Russudan Glurjidze
Les habitants d’un village ont fui face à l’imminence d’un conflit ethnique. Ils ont tout laissé, sauf le bétail.
Un soldat de 40 ans a reçu ce village en récompense. Il y emmène une famille de citadins restés sans toit après la guerre. Une famille composée de trois femmes vit déjà dans le village. Très vite, les enfants des deux familles se lient d’une amitié sincère, ce qui est impossible pour leurs parents.
La maison – le foyer, comme une partie de l’âme, comme un abri simple ou comme le seul moyen de sauver des gens perdus pendant la guerre.

Sélection France

11 247
de Gabriel Mamruth
La vie de Lucas, agent d’Interpol basé à Madrid, bascule le jour où il apprend que son père, officiellement disparu pendant la dictature Argentine, est toujours vivant.
Malgré les soupçons de collaboration qui pèsent sur ce père qu’il n’a jamais connu, Lucas part sur ses traces et le retrouve sous les traits d’un chauffeur de taxi parisien.
Incapable d’entrer en contact avec cet homme qui à tourné le dos à son passé, Lucas devient son bourreau, le temps de crever tous les abcès et de faire éclater la vérité.

D’une pierre, deux coups
de Fejria Deliba
Zayane Millia, 75 ans, mère analphabète d’une famille nombreuse, quitte sa cité HLM, pour la première fois de sa vie depuis qu’elle est en France, pour se rendre à Château-Chinon chez Christiane Chevalier, Française d’Algérie chez qui elle travaillait dans sa jeunesse. Elle ne l’a pas vue depuis plus de 50 ans et va récupérer une « boîte » qui lui reviendrait…
Louna, l’une de ses filles qui a l’habitude de passer régulièrement, s’inquiète de son absence, inimaginable… Elle déclenche illico le plan Orsec, tous les frères et sœurs sont convoqués, même ceux qui ne se sont pas vus depuis dix ans, il y a urgence, leur mère a disparu !

Marseille
de Sepideh Farsi
Au cœur des faubourgs marseillais, une jeune femme est frappée d’amnésie à la suite d’un accident. Elle ne se souvient que d’un prénom : Myriem. Elle se retrouve à la rue, sans aucun repère d’une vie "normale" et se bat pour retrouver sa mémoire. À travers l’expérience du dénuement, sa rencontre amoureuse avec un immigré kurde et la découverte de sa vraie identité, elle opère une prise de conscience qui va la conduire à un acte de révolte et d’altruisme.

Six jours…
de Pascale Thirode et Pierre Borde
Un drôle de convoi s’embarque, Paule, archéologue, sa fille Lucy, 12 ans, dans une Twingo et un séduisant croque-mort avec un canari dans un corbillard. Ils accompagnent un cercueil en Corse. La défunte, mère de Paule lui a légué un contrat obsèques avec ses dernières volontés. Paule et sa fille vont devoir voyager avec cet homme et le cercueil, tandis qu’autour d’eux, le feu ravage le maquis. Le voyage, la nature, l’enterrement et les non-dits vont exacerber leur sens. Les hommes jusque-là au secret sont de retour.

Trois mariages et un regroupement
de Olivier Coussemacq
Shankar, un indien sans papiers, à Paris, est prêt à tout pour accéder à un statut légal. Alexis, à l’approche de la cinquantaine, tombe sous le charme de Shankar, et lui propose une union qui l’affranchira de l’illégalité. Mais la préfecture, tatillonne et suspicieuse, multiplie les régularisations courtes qui prolongent à l’infini la précarité de Shankar. Alors Shankar se voit contraint de reprendre en main sa destinée. Et les expédients ne manquent pas…

home
Sélection 2011