Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Serpico

(États-Unis, 1973, 129’)

Policier intègre, Serpico voue sa carrière à la lutte contre la corruption qui gangrène la police new yorkaise. Rejeté pour ses prises de positions, il finit par connaître une véritable descente aux enfers…

Le rôle de Serpico fut déterminant pour Pacino. On sait que l’acteur rencontra longuement le vrai Serpico, pour comprendre ses motivations et lire dans ses gestes l’histoire de sa vie. Son jeu est en effet impressionnant et nous livre le catalogue de ses futurs maniérismes (intensité du regard, progressive transformation physique qui passe d’abord par le jeu intérieur, nombreux « Pacino’s blasts » - ces moments où l’acteur laisse exploser sa colère). Serpico est aussi un film sur le métier d’acteur, tant les méthodes du flic correspondent à celles d’une certaine idée de la « Méthode ». Si le film s’appuie grandement sur son acteur principal, il ne faut pas minimiser pour autant l’apport de Sidney Lumet dans ce qui reste l’un des meilleurs polars des années 70. Lumet, membre de l’Actors Studio, par sa mise en scène splendide, discrète dans ses effets, est l’un des plus grands cinéastes de sa génération. Dans Serpico, son approche faussement documentaire (restituant la chamarrée texture du réel), et son sens aigu du drame, ont pu avoir une large influence sur le genre.

F.G.

R/D : SIDNEY LUMET
Sc : Waldo Salt, Norman Wexler d’après le roman de/ from the novel by Peter Maas • Ph/C : Arthur J. Ornitz • M/Ed : Dede Allen, Richard Marks • S : James J. Sabat, Richard Vorisek • Mus : Mikis Theodorakis • Déc/AD : Thomas H. Wright • P : Martin Bregman • 129’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Al Pacino, John Randolph, Jack Kehoe, Biff McGuire, Barbara Eda-Young, Cornelia Sharpe, Tony Roberts.

14 nov • 14h00 • OW • MCA
18 nov • 20h30 • MCA

home
Serpico