Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Sleepy Hollow

États-Unis – 1999

Ichabod Crane est un homme moderne dans une Amérique où la justice se montre expéditive. Sommé de prouver que l’investigation révolutionnaire qu’il mène est effective, il est envoyé à Sleepy Hollow, un village reculé dans lequel on a retrouvé trois personnes décapitées.
Tim Burton est l’un des plus grands esthètes du cinéma hollywoodien de ces vingt dernières années. Ses récits sont d’abord une affaire d’atmosphères fortes, de corps étranges et d’images qui s’en détachent. Autant dire que ses chefs opérateurs sont les clefs de voûte d’un tel système. Sleepy Hollow a souvent été loué pour la qualité sublime de sa photographie (sans qu’on cite pour autant Lubezki, grand artisan de cette miniature gothique). Le défi était d’abord cinéphile : il s’agissait de restituer tout un pan du cinéma fantastique, celui des films de Mario Bava ou ceux de la Hammer (deux tendances déjà reconnues pour leur style si pur). Au-delà de cet hommage fort réussi (Sleepy Hollow est peut-être le plus « beau » film de Burton, au sens strict du terme), Lubezki exerce son talent dans la manière de filmer les visages, et notamment celui de Johnny Depp, qui est comme une page blanche que tache le sang qui gicle. Les gros plans du film, d’une tactilité lascive et inquiétante, sont à ce jour les plus beaux du cinéma de Burton.

R/D : Tim Burton • Sc : Andrew Kevin Walker, Kevin Yagher d’après l’histoire de/from a story by Washington Irving • Ph/C : Emmanuel Lubezki • M/Ed : Chris Lebenzon, Joel Negron • S : Harry Higgins, Skip Lievsay, Bob Olari • Mus : Dany Elfman • Déc/AD : Rick Heinrichs • P : Francis F. Coppola, Scott Rudin, Adam Schroeder, Larry Franco • 105’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Johnny Depp, Christina Ricci, Miranda Richardson, Michael Gambon, Casper Van Dien, Jeffrey Jones

lun. 14 – 22h15 – PT.............................Holl-Mex

home
Sleepy Hollow