Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

THE GRAFFITI

Navajo/États-Unis – 2008

Avec The Graffiti Arlene Bowman s’essaie à la fiction. Réalisé à Vancouver, le film présente une jeune réalisatrice indienne qui puise son inspiration dans le quotidien d’un racisme ordinaire, récurrent et viscéralement ancré chez nombre de jeunes Canadiens. Inlassablement, ces derniers inscrivent sur les murs des insultes visant les Indiens, sans même, peut-être, penser que ceux visés ne sont pas une catégorie conceptuelle, mais des hommes et des femmes blessés par leurs propos. Le film met en scène le dualisme entre urbanité et nature, notamment à partir d’un travail d’incrustation d’images qui lui donne un statut fragile, entre documentaire et fiction, fiction et film expérimental, sans que l’on sache toujours où se situer.

De manière évidente, Arlene Bowman a passé un cap et nous sommes loin des interrogations identitaires qui la taraudaient dans ses films précédents. La question aujourd’hui semble porter sur le « vivre-ensemble », sur la manière d’échapper socialement aux stigmates qu’infligent l’appartenance à des mondes défavorisés. Il s’agit moins de savoir ce que signifie être navajo que de trouver sa place en tant que femme indienne, aujourd’hui, dans une grande ville du continent nord américain. Une partie de ses réponses passe par la poésie des images et l’affirmation de la beauté.

T.R.

R/D : ARLENE BOWMAN
Sc : Arlene Bowman • Ph/C : Arlene Bowman • M/Ed : Arlene Bowman • P : Arlene Bowman • 30’ • Numérique • F • Coul/Col

sam. 13 – 16h15 – OW
jeu. 18 – 14h00 – St Leu

home
THE GRAFFITI