Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

TRAIN D’ENFER

Royaume-Uni – 1957

Fraîchement sorti de prison, Tom entre dans la famille des « Hell Drivers » au service de la puissante compagnie de transport Cartley. Très vite il prend connaissance de la politique maison qui prône la vitesse à outrance sur des routes meurtrières et qui exige un minimum de douze trajets par jour. Tom va vite se heurter à la concurrence mercantile qui règne dans cette association de têtes brûlées.
Train d’enfer signe la renaissance britannique de Cy Endfield. Il y a au moins trois raisons de considérer ce film comme un chef-d’oeuvre : la maîtrise du récit et la sécheresse haletante des séquences d’action appellent la modernité à venir du genre ; le climat paranoïaque et la description désenchantée des héros le rattachent à l’histoire personnelle du réalisateur ; les acteurs du film, tels des fauves encagés, brillent chacun à leur manière (Stanley Baker impose son habituelle conviction tourmentée, Patrick McGoohan incarne la méchanceté humaine tandis qu’Herbert Lom en compose la faiblesse, et le jeune Sean Connery affirme sa présence nonchalante). Comme tous les grands films d’action, l’extrême concrétude des gestes et des situations suggère l’abstraction existentielle de la place de l’homme dans le monde. F.G.

R/D : CY ENDFIELD
• Sc : Cy Endfield, John Kruse • Ph/C : Geoffrey Unsworth • M/Ed : John D. Guthridge • S : Bill Daniels, Robert T. MacPhee, Jim Groom • Mus : Hubert Clifford • Déc/AD : C. Ernest Archer • P : Benjamin Fisz • 108’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Stanley Baker, Patrick McGoohan, Sean Connery, Herbert Lom, Peggy Cummins

7 nov • 22h20 • PT
13 nov • 20h00 • PT.

home
TRAIN D’ENFER