Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

TROP TARD POUR LES HÉROS

Etats-Unis – 1970

1942. Un commando doit neutraliser une station radio japonaise dans une île des Nouvelles Hébrides. Le chef de patrouille va s’avérer plus dangereux pour ses soldats que les ennemis...
Trop tard pour les héros est un film qui ne vint pas au bon moment. A sa sortie en 1970, l’Amérique comme l’Europe vivaient à l’heure de la guerre du Vietnam. Les deux camps campaient sur leurs positions. Va-t-en-guerre et pacifistes ne pouvaient que rejeter un film qui, d’un côté, charge la stupidité de l’armée de métier et de ses officiers, de l’autre met en scène le choix final d’un homme qui accepte de sacrifier sa vie pour permettre à un convoi militaire de passer. C’était évidemment faire peu de cas du sens réel du film et du regard profondément désabusé de son auteur. Ce n’est pas tant la guerre et ses effets désastreux qui sont en cause dans Trop tard pour les héros, c’est l’amoncellement de compromissions et autres petites lâchetés, c’est le caractère désuet et inopérant des grandes ambitions humaines, c’est l’absence d’espoir en somme qui constitue le véritable sujet de Trop tard pour les héros. Nul ne croit à rien, ou presque. Sauf à y laisser sa vie et par hasard en sauver quelques autres. Trop tard pour les héros est probablement l’un des films les plus sombres de Robert Aldrich et des plus révélateurs de son sentiment profond sur l’humanité.

J.-P. G.

R/D : ROBERT ALDRICH • Sc : Robert Aldrich, Lukas Heller d’après une histoire de/from a story by Robert Aldrich et Teddi Sherman • Ph/C : Joseph Biroc • M/Ed : Michael Luciano • S : Frank Milton, Dick Church • Mus : Gerald Fried • Déc/AD : James Dowell Vance, John Brown • P : Robert Aldrich, • 133’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Michael Caine, Cliff Robertson, Henry Fonda, Ian Bannen.

home
TROP TARD POUR LES HÉROS