Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Tarrafal

Portugal – 2009

En 1936, le gouvernement salazariste du Portugal ouvre le camp de travail de Chao Bom à Tarrafal, sur l’île de Santiago, au Cap-Vert. On y interne des opposants au régime de Lisbonne, afin de les anéantir physiquement et psychologiquement. Le « Camp de la mort lente » fonctionne jusqu’en 1954. En 1960, l’émergence de mouvements indépendantistes en Afrique lusophone est à l’origine de sa réouverture ; des militants indépendantistes venus d’Angola, de Guinée Bissau, du Mozambique et du Cap-Vert y sont envoyés. La « Révolution des oeillets » (1974) permettra la fermeture définitive du camp.

En 2009 un symposium a été organisé à Tarrafal, 35 ans après la libération des derniers prisonniers politiques. La réalisatrice y a recueilli les témoignages de certains survivants qui racontent la torture, les privations, l’isolement, la sous-alimentation… A travers ces récits, c’est l’histoire des luttes anticoloniales en Afrique lusophone qui est évoquée.

YJ

R/D : DIANA ANDRINGA
Sc : Diana Andringa • Ph/C : Joao Ribeiro • M/Ed : Claudia Sylvestre • S : Armande Carvalho • P : Diana Andringa • 91’ • DV cam • Doc • Coul/Col

lun. 15 – 15h30 – CdM
mar. 16 – 20h00 – MdL

home
Tarrafal