Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR

États-Unis - 1951

Après une longue séparation, Blanche Dubois vient rejoindre sa soeur, Stella, à La Nouvelle-Orléans. Celle-ci vit avec son mari, Stanley, ouvrier d’origine polonaise, dans le vieux quartier français. Ce dernier n’apprécie guère les manières distinguées de Blanche et cherche à savoir quel a été le véritable passé de sa belle-soeur.
Le film qui révèle Marlon Brando au grand public et provoque une petite révolution dans le monde des acteurs. Il s’agit de l’adaptation tardive de la pièce de Tennessee Williams, créée à Broadway par Kazan. Un tramway nommé Désir signe la naissance officielle de ce que l’on appellera le « style Actors Studio ». Les mots de Williams, la mise en scène de Kazan ou l’implication des acteurs en font une profession de foi. Si certains aspects du film ont vieilli, la prestation animale de Brando emporte le morceau, Kazan nous faisant sentir la sueur qui perle à l’écran. Sa sensualité bestiale est si franche qu’il subit les foudres de la censure. La distribution est la même que celle de la pièce, à l’exception notable du rôle de Blanche confié à l’extatique Vivien Leigh, Jessica Tandy ayant été jugée insuffisamment célèbre par les producteurs.

F.G.

« L’un des plus beaux surgissements d’acteur de l’histoire hollywoodienne »

(Serge Chauvin, « Un tramway nommé dépit »)

R/D : Elia Kazan • Sc : Oscar Saul, Tennessee Williams d’après sa pièce/from his play • Ph/C : Harry Stradling • M/Ed : David Weisbart • S : C.A. Riggs • Mus : Alex North • Déc/AD : Richard Day, George James Hopkins • P  : Charles K. Feldman (Warner Bros.) • 122’ • 35 mm • F • N&B/B&W • Int/Cast : Marlon Brando, Vivien Leigh, Kim Hunter, Karl Malden

8 nov • 18h45 • OW
15 nov • 14h30 • St leu

home
UN TRAMWAY NOMMÉ DÉSIR