Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Un dia perfecte per volar

Espagne • 2015

Dans un endroit isolé près de la mer, un garçon joue avec un cerf-volant fabriqué par son père. Il y a beaucoup de vent et le cerf-volant s’emmêle dans les herbes et les buissons. Le garçon a besoin d’un adulte pour l’aider à voler. Ensemble, perdu au milieu de la nature, ils vont se lancer dans la narration d’un conte aux multiples épisodes. Une histoire avec un géant qui a toujours faim, à qui le père prête sa voix, et avec qui le jeune garçon aura une longue conversation.

Un dia perfecte per volar signe le grand retour du réalisateur Marc Recha, qui nous avait marqués avec L’Arbre aux cerises en 1998, Pau et son frère en 2001 ou Les Mains vides en 2003. Ce nouveau film est aussi beau que simple, aussi humble que bouleversant. Il ne s’embarrasse pas d’une intrigue alambiquée, puisque tout est affaire de croyance, d’histoires que l’on se raconte, de rêves éveillés qui nous maintiennent en vie. Un dia perfecte per volar est d’une simplicité désarmante, et capte quelque chose de rare : le sentiment de la paternité. On retrouve bien évidemment l’efficace beauté de la mise en scène de Marc Recha - mais ses précédents films nous y avaient habitué. Un dia perfecte per volar est rempli d’un supplément d’âme insaisissable. Il est comme une lettre d’amour au fils. La plus belle des déclarations. Sergi Lopez y est proverbialement génial, et donne la réplique au propre fils de Marc Recha.

R/D : Marc Recha • Sc : Marc Recha • Ph/C : Hélène Louvart • M/Ed : Belén López • S : Alejandro Castillo • Mus : Pau Recha • P : Marc Roma Chiné • 70’ • F • Coul/Col • Int/Cast : Roc Recha, Sergi López, Marc Recha
Contact : Batabat

15 nov • 10h00 • Ciné St-Leu
17 nov • 19h00 • Petit théâtre
18 nov • 19h00 • Ciné St-Leu

home
Un dia perfecte per volar