Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

Wake Wood

ROYAUME-UNI / IRLANDE – 2011 (Sous resèrve)

Traumatisés par la mort d’Alice, leur fille unique, Patrick et Louise déménagent dans la petite bourgade reculée de Wake Wood. Alors que la vie reprend naturellement son cours, ils apprennent qu’un rite païen pourrait leur permettre de revoir pendant trois jours leur enfant. Rattraper par le chagrin et par l’idée de passer du temps auprès d’elle, ils finissent par accepter. Mais alors que les préparatifs pour la cérémonie débutent, une question s’impose à eux : que feront-ils quand Alice devra repartir ?

Le genre horrifique répond à quelques codes qui, s’ils sont maîtrisés, font oublier le manque de moyens. Wake Wood en est l’un des plus beaux exemples. Le film de David Keating brille par son atmosphère dérangeante, savamment mise en place par des détails troublants et une intrigue innovante — qui n’est toutefois pas sans rappeler l’argument de Simetierre (roman de Stephen King porté à l’écran par Mary Lambert). Relevée par un formidable trio d’acteurs, Wake Wood est l’un des rares films prenant le pari de mêler l’émotion à l’horreur. Progressant lentement vers le gore, le scénario réunit ainsi tous les ingrédients d’un film de genre inventif et réussi. Il propose une brillante variation sur l’un des thèmes majeurs de la « Brit Horror » : l’enfance perdue — qu’elle soit maléfique ou sacrifiée.

R/D : DAVID KEATING • Sc : David Keating, Brendan McCarthy • Ph/C : Chris Maris • M/Ed : Tim Murrell • S : Anders Degerberg • Mus : Michael Convertino • Déc/AD : John Hand • P : Brendan McCarthy, John McDonnell • 90’ • 35 mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Aidan Gillen, Eva Birthistle, Timothy Spall, Ella Connolly, Ruth McCabe, Brian Gleeson, Amelia Crowley, Dan Gordon

home
Wake Wood