Festival International du Film d'Amiens 2016
Contact
Newsletter
Partenaires - liens

ZÉRO DE CONDUITE

France • 1933

Dans un pensionnat, à l’occasion de la fête officielle, une révolte est fomentée par quatre jeunes garçons pour combattre l’ennui et se rebeller contre l’autorité.

Figure presque légendaire du cinéma français, Jean Vigo n’a pourtant réalisé que quatre films dont un seul long métrage, L’Atalante. Mais ses films sont marqués du sceau de la liberté, politique et artistique, et seront portés aux nues par les réalisateurs de la Nouvelle Vague. François Truffaut déclare : "J’ignorais en entrant dans la salle jusqu’au nom de Jean Vigo mais je fus pris aussitôt d’une admiration éperdue pour cette œuvre dont la totalité n’atteint pas deux cents minutes de projection". Vigo tourne ce moyen métrage au moment de la transition du muet au parlant et ce clivage se fait encore sentir bien que Vigo produise une bande-son étonnante, notamment musicale. Le film reste célèbre notamment pour la séquence anthologique de la "bataille de polochons", parodie d’une procession religieuse où l’on entrevoit le sexe d’un adolescent sous sa chemise de nuit. Ceci fait bondir le comité de censure qui réclame tellement de coupes que le film ne sera pas montré du vivant de Jean Vigo qui succombe à une sépticémie en 1934. Le film ne sera visible qu’à partir de 1946.

R/D : Jean Vigo • Sc : Jean Vigo • Ph/C : Boris Kaufman • M/Ed : Jean Vigo • S : Bocquel • P : Jacques-Louis Nounez, Jean Vigo • 42’ • 35mm • F • Coul/Col • Int/Cast : Jean Dasté, Robert le Flon, Du Verron, Delphin


18 nov • 18h30 • Multiplexe Gaumont

home
ZÉRO DE CONDUITE