- Documentaires -

(Le monde comme il va)


Les Femmes des bananeraies

France - 2002

From the sixties to the eighties, the American multinational banana producing companies used a highly toxic pesticide for their plantations in Central America, the DBCP. Over 15 000 male workers are estimated to have been intoxicated in Costa Rica. No one ever mentioned the women of the banana groves among the victims.

Pendant plus de vingt ans, les multinationales américaines de production bananière utilisèrent dans leurs plantations d’Amérique centrale un pesticide extrêmement nocif, le DBCP. On estime à plus de quinze mille le nombre d’hommes ayant été intoxiqués au Costa Rica. Mais ces ouvriers avaient des femmes, qui vivaient dans des habitations voisines des plantations que les avions arrosaient impunément de DBPC. Elles apportaient leur déjeuner à leurs maris et les aidaient dans leurs tâches. Leur sort a été singulièrement passé sous silence, et pourtant : fausses couches en série, cancers de l’utérus, stérilité, enfants difformes, dépressions nerveuses, la liste des maladies est longue et leurs conséquences sur la vie dans les bananeraies dépassent la simple question sanitaire.

R/D : Luis Miranda • Sc : Luis Miranda • Ph/C : Luis Miranda • M/Ed : Anne Gigleux • S : Luis Miranda • Mus : Didier Falk • P : Calypso Productions • 52’ • Betacam • Doc • Coul/Col • Contact : Calypso Productions

El Film El Mafkoud / Le Film perdu

Liban / France - 2003

“A copy of our first movie disappeared in Yemen on the day of the tenth anniversary of the reunification of North and South. A year later, here we are, on the tracks of this lost movie. A trip from Sana to Aden, personal quest focused on the impact of the image and the status of filmmakers in that part of the world”.

« Une copie de notre premier film a disparu au Yémen le jour du dixième anniversaire de la réunification Nord Sud. Un an plus tard, nous sommes là, sur les traces de ce film perdu. Un périple qui nous mène de Sanaa à Aden, une quête personnelle centrée sur l’impact de l’image et sur notre statut de réalisateurs dans cette partie du monde ».

R/D : Khalil Joreige, Joana Hadjithomas • Sc : Khalil Joreige, Joana Hadjithomas • Ph/C : Joana Hadjithomas, Khalil Joreige • M/Ed : Tina Baz Legal • S : Rana Eid • P : Idéale Audience, Abbout Films • 42’ • Betacam • Doc • Coul/Col • Contact : Idéale Audience

Handicaps imaginaires

France - 2003

Philippe Adrien is not afraid of trying the seemingly impossible. But when he attempted to stage Moliere’s “le Malade Imaginaire“ with a group of handicapped actors, people were more intrigued than usual. Intertwining rehearsals and interviews with the actors and the director, the film weaves together the personal reflections and highs and lows of those taking part in the performance as the opening night approaches.

Chacune des mises en scène de Philippe Adrien est une gageure . Mais lorsque le directeur du Théâtre de la Tempête monte le Malade imaginaire de Molière avec la Compagnie du Troisième Œil, une troupe d’acteurs professionnels pour la plupart handicapés, cela intrigue. Comment cette joyeuse bande va-t-elle se glisser dans les personnages d’un grand classique du répertoire ? Comment mettre en scène le comédien aveugle Bruno Netter dans le rôle d’Argan dialoguant avec Toinette, jouée par Monica Companys, comédienne sourde ? Philippe Adrien va-t-il exploiter, affirmer, fondre la différence ? Alternant les répétitions et des entretiens avec les comédiens et le metteur en scène, le film devient un entrelacs de confidences, de doutes et d’interrogations, d’instants heureux ou douloureux. Petit à petit, d’étape en étape, arrive le soir de la première.

R/D : Bernard Jourdain • Ph/C : Pascal Sautelet, Gérald Dumour, Michel Pasquier • M/Ed : Pascale Berson-Lecuyer • S : Harrick Maury, Luc Bernard, Jean-Baptiste Favory, Bruno Rodriguez, Alain Kovacs, Patrick Karue • P : Bleu Krystal media, France 3 • 52’ • Betacam • Doc • Coul/Col • Contact : Bleu Krystal media

Hollywood sur Nil

France - 2003

Hollywood on Nile offers an overview of Egyptian musical films produced from 1940 to 1960 and distributed throughout the Arab world. Through these extracts from films of songs and dance of the past, this documentary invites the viewer to discover this other cinematographic continent.

Hollywood sur Nil propose un voyage dans le cinéma musical égyptien des années 1940-1960. Croisant extraits de films où le chant et la danse ont la vedette, rencontres avec ses principaux artistes et propos d’historiens du cinéma, le documentaire fait le tour d’un genre qui rencontra un succès extraordinaire auprès du public méditerranéen, du Caire à Marseille en passant par Alger. Un périple enchanté sur un continent cinématographique aux richesses longtemps insoupçonnées.

R/D : Saïda Boukhemal • Sc : Saïda Boukhemal • Ph/C : Saïda Boukhemal • M/Ed : Frédéric Bounnafous, Christophe Bouquet • S : Cécile Viallet, Anas Eltayeb, Hamid Hosmani • P : Potlatch Production • 51’ • Betacam • Doc • Coul/Col et/and N&B/B&W • Contact : Potlatch Production

Le Jardinier des mots

France - 2003

In his canal-side garden in Amiens, Luis refuses to use insecticides or pesticides. He prefers to use natural techniques on his plants. Leader of an organisation which fights against illiteracy, he puts his values in life into practice in the natural world.

Dans son jardin des hortillons à Amiens, Luis refuse d’utiliser des insecticides et des pesticides. Il préfère recourir à des techniques naturelles en associant des plantes qui, au lieu de se concurrencer et de se nuire, vont s’entraider pour éloigner les prédateurs. Responsable du Cardan, une association de lutte contre l’illettrisme, il vérifie ainsi dans la nature ce qu’il s’attache à construire dans la vie. L’œil pétillant de malice, Luis aime se jouer des paradoxes. Il multiplie ainsi les situations mettant en relation des personnes aux profils a priori incompatibles : par exemple, des écrivains et ceux qu’il appelle des « gens fâchés avec les mots ». Avec calme et détermination, il fait en sorte que, petit à petit, le soleil entre enfin dans la vie de ceux à qui elle n’a jamais fait de cadeaux.

R/D : François Maillart • Sc : François Maillart • Ph/C : François Maillart • M/Ed : Edith Paquet • S : Jean Maillart, Jean-François Holluigues • P : EFM Production, France 3 Nord Pas-de-Calais Picardie • 26’ • Betacam • Doc • Coul/Col • Contact : EFM Production
 

La Maternité d’Elne

France - 2002

Men and women meet up again for the first time in the makeshift maternity home where they were born and survived, a world away from the camps during World War II.

En novembre 1939, près de Perpignan, une jeune institutrice du Secours suisse aux enfants victimes de la guerre, Elisabeth Eidenbenz, aménage une maternité de fortune dans un château à l’abandon. La maternité d’Elne permettra à plus de six cents enfants de naître et de survivre à l’écart des camps, jusqu’à sa fermeture par les Allemands en avril 1944. Le réalisateur Frédéric Goldbronn a retrouvé une vingtaine d’enfants nés dans ce lieu, des mères et des membres du personnel de l’époque. Ils ont été réunis pendant plusieurs jours dans le château qui abritait la maternité. Le film est le récit de cette rencontre.

R/D : Frédéric Goldbronn • Ph/C : François Rosolato • M/Ed : Anne Baudry • S : Stéphane Kayler • Mus : Elisabeth Bossero • P : La Compagnie des Taxi-brousse • 56’ • Betacam • Doc • Coul/Col et/and N&B/B&W • Contact : La Compagnie des Taxi-brousse

Maudit soit l’exil

France - 2002

Elias Greige is one of many Lebanese emigrants who try their luck in Brazil. While there, he gets married. The couple have a child who has to leave Brazil aged five to live in the Lebanon without ever knowing her brothers and sisters in South America. Ninety-five years later her grandson, who lives in France, retraces this lost family history.

En 1901, Elias Greige fait partie des nombreux émigrants libanais partis tenter leur chance au Brésil. Là-bas, il se marie. Quelque temps plus tard, le couple donne naissance à une fille, Rosalyne. Pour des raisons familiales, celle-ci part habiter au Liban à l’âge de cinq ans. Les circonstances de la vie feront qu’elle ne connaîtra jamais ses frères et sœurs restés au Brésil.
Quatre-vingt-quinze ans plus tard, son petit-fils, De Gaulle Eid, qui vit en France, part sur les traces de cette famille perdue.

R/D : De Gaulle Eid • P : Les Films du Village • 48’ • Betacam • Doc • Coul/Col • Contact : Les Films du Village

Nosotros

Belgique - 2002

"At the beginning of the xxth century, millions of immigrants landed in the port of Buenos Aires. They shared the same dream, to make fortune. They didn’t think they would achieve something more important : a music, a dance, a way of walking and of loving, a way of existing in the world."

« En 1900, les millions d’immigrés qui débarquèrent au port de Buenos Aires partageaient le même rêve, celui de faire fortune. Ils n’imaginaient pas qu’ils allaient créer quelque chose de bien plus important : une musique, une danse, une façon de marcher et d’aimer, une manière de vivre… Nos grands-parents ont créé le tango. Aujourd’hui, nous, les héritiers de cette culture, y continuons à danser comme nous vivons. Éternellement à Buenos Aires. »

R/D : Diego Martinez Vignatti • Sc : Diego Martinez Vignatti • Ph/C : Diego Martinez Vignatti • M/Ed : Marie-Hélène Mora • S : Gilles Laurent • P : Lux Fugit Film • 70’ • Betacam • Doc • Coul/Col et/and N&B/B&W • Contact : Lux Fugit Film

On n’est pas des marques de vélo

France - 2002

A portrait of a young hip hop dancer, Bouda, who came to France with his family aged three and who is today victim of what we call ‘double sentence’ – a law which after a prison term sends the children of immigrants back to their home country. This story charts Bouda’s struggle in the harsh Paris suburbs where the hip hop movement in France has its roots.

Un portrait de Bouda, jeune danseur hip hop de trente ans, arrivé en France à l’âge de trois mois avec sa famille et aujourd’hui clandestin à vie, victime de la loi dite de la « double peine » qui, au sortir d’une peine de prison, renvoie les enfants de l’immigration dans des pays d’origine qui leur sont devenus étrangers. Une épopée à la fois individuelle et collective, son utopie et sa chute, au cœur de la banlieue nord de Paris (le fameux « 93 »), où naquit en France le mouvement hip hop au début des années quatre-vingt. Un film musical, chorégraphié hip hop et raconté en rap puisqu’il s’agit d’une fable, « scratché » de « tags » pour en bousculer les images et appeler la France à regarder en face sa discrimination d’État.

R/D : Jean-Pierre Thorn • Sc : Jean-Pierre Thorn • Ph/C : François Kuhnel, Aurélien Devaux • M/Ed : Janice Jones • S : Jean-Paul Bernard • Mus : Madizm & Secundo • P : MAT Films • 90’ • Betacam • Doc • Coul/Col • Contact : MAT Films

On s’en sortira

France - 2002

Employer associations in favour of the integration and the qualification of young people are private structures that cleverly combine economic and social issues. Here are some itineraries of young people willing to get out of their insecure situation.

Les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification sont des structures qui conjuguent intelligemment l’économie et le social. Le film suit le parcours de divers jeunes en situation de précarité dans leur recherche d’un travail. S’il est question de montrer le fonctionnement d’une structure atypique, il s’agit avant tout de porter un regard plus juste, lavé de tout préjugé, sur des jeunes aux parcours laborieux, qui font preuve d’une volonté et d’une détermination tenaces.

R/D : Jérôme Paul • Sc : Jérôme Paul • Ph/C : Jérôme Paul • M/Ed : Jérôme Paul, Laetitia Hurt • S : Jérôme Paul • Mus : Pierre Grandmaison • P : Jérôme Paul • 57’ • Betacam • Doc • Coul/Col • Contact : Jérôme Paul

Documentaires précédents • Documentaires suivants